Campagne Krys conçue par Havas Paris

Dispositif TV, web, in-stores

Première diffusion 7 février 2021

Krys et Havas Paris déploient une campagne décalée au parti pris créatif fort pour accompagner le lancement de Signature Krys, une génération de verres labellisés Origine France Garantie avec un nouveau standard de confort visuel ultra-personnalisé. Réalisé par Luis Cerveró (Partizan), le film nous entraine avec humour dans un long plan séquence au cœur des péripéties quotidiennes vécues par une galerie de personnages à cause de leurs problèmes de vue. Une plongée virtuose, en slow motion détaillant leurs actions ratées, depuis la chambre d’un ado myope, au balcon de la voisine astigmate qui croit arroser sa jardinière, au salon d’un tatoueur devenu gribouilleur, en passant par une cuisine dévastée, …jusqu’à une cliente qui découvre le confort des verres Signature Krys. Se démarquant des traditionnels films vignettes, le film cinématographique au rythme soutenu, où se retrouve la patte du réalisateur, illustre avec créativité l’attention des opticiens Krys envers leurs clients pour comprendre leur problème de vue et leur apporter une solution sur mesure. En plus de ce film, la campagne se déploie en 360 avec des films spin-off, un dispositif magasin événementiel et en digital avec un site internet dédié.

À l’origine de cette campagne, les créatifs Jordan Molina et Ludovic Miège sous la houlette de Stéphane Gaubert reviennent sur ce projet.

Packshotmag : Comment vous est venue l’idée de ce film inhabituel pour le secteur ?

Ludovic Miège : On avait un objectif plutôt clair, mettre en avant les nouveaux verres Signature Krys, ultra-personnalisés et très innovants. Le tout était d’être au service du produit sans oublier l’humain. Qui est toujours au cœur des campagnes Krys.

Jordan Molina : Il fallait une campagne qui soit à la fois humaine et moderne. Faire un film populaire mais pas trop classique. Qu’on ressente aussi à l’image l’aspect technologique du produit.

Ludovic Miège : On a donc cherché à illustrer visuellement la connaissance que Krys a des gens. Le temps qu’elle consacre à chacun de ses clients pour leur proposer les verres les plus adaptés. Le slowmotion, qui nous permet de nous arrêter sur chaque personnage, nous a semblé être la meilleure solution pour le faire.

Jordan Molina : Une fois qu’on a eu cette trame, avec Ludo et Stéphane, notre DC, on s’est mis d’accord sur le fait d’éviter d’avoir un film très découpé, avec une galerie de portraits trop classiques, trop vignettes. Et c’est comme ça qu’on en est venu à faire ce « plan séquence ».

Stéphane Gaubert : On a briefé les réals en leur disant qu’on voulait que la caméra soit un peu comme une abeille qui volerait de scène en scène. Le but était vraiment d’avoir le rendu le plus fluide possible.

 

– Comment s’est fait le choix du réalisateur Luis Cerveró parmi les réalisateurs envisagés ?

Ludovic Miège : Il nous fallait un réalisateur qui soit bon technicien mais qui sache aussi faire de la comédie. La note de Luis était très complète et très détaillée. Rien n’était laissé au hasard.

Jordan Molina : Oui, il y avait même un plan des futurs décors et un animatic en 3D du film (très proche du résultat final) très pratique pour visualiser le film et se projeter.

 

– Quelles étaient les principales difficultés du tournage ?

Ludovic et Jordan : La principale difficulté du tournage a été contextuelle. En plein second confinement, avec les restrictions sanitaires, la super caméra qui nous permettait de faire ce qu’on avait en tête n’est jamais arrivée sur le set. Ça s’annonçait très compliqué. Mais une fois le coup de stress passé, grâce à la bonne volonté et à l’énergie de tout le monde que ce soit chez Partizan, Mathematic ou du côté du client, on a pu trouver des solutions pour faire le film tel qu’on l’avait en tête.

Ce que nous confirme en tous points le producteur Khalid Tahhar : « Lorsque nous avons reçu le script du film Krys, je savais que Luis Cerveró avait les capacités techniques parfaites pour réaliser ce film. La première étape a été de rassurer l’agence et le client dans la note d’intention, car l’ensemble de la création repose sur la technique et son exécution. Je crois que Luis a bien réussi son pari quoique la situation actuelle ait transformé ce projet en un véritable challenge ! Nous sommes ravis que Luis ait rejoint l’équipe de Partizan et je reste convaincu que sa créativité combinée à sa maitrise technique saura l’amener vers de nouvelles campagnes toutes aussi impressionnantes. »

Production
réalisateur Luis Cerveró
directeur de la photographie Alex Lamarque
production Partizan
producteur Khalid Tahhar
Agence
agence Havas Paris
directeur de création Stéphane Gaubert
copywriter Ludovic Miège
directeur artistique Jordan Molina
tv prod Benjamin Besnainou
tv prod Philippine Domenech
Client
client Krys
Technique
directeur de production Katya Mokolo
coordination de production film Yann Hurpy
production de service FAMILY PRODUCTION, KIEV
producteur de service Nikita Bukowski
1er assistant réalisateur Tirso Diaz Jares Rueda
chef décorateur Alexandre Vivet
Post-production
post-production Royalpost
directeur de post-production Renaud Coulon
directeur de post-production Hadi Dahrouge
directeur de post-production Alan Portillo
superviseur Vfx Guillaume Nadaud
vfx Mathematic
musique Billy Preston - Nothing From Nothing
production son HRCLS
producteur son Valery Pelligrini