Première diffusion 16 juin 2014

 

 

Campagne Disneyland Paris conçue par BETC

 

Disneyland Paris ouvre une nouvelle attraction le 10 juillet, "Ratatouille, l'aventure totalement toquée de Rémy". Cette 60ème attraction du Parc, la sixième sur le thème Pixar dans les Walt Disney Studios est une première mondiale proposant une immersion complète dans des décors surdimensionnés du restaurant "Chez Gusteau" pour vivre une aventure familiale à la place de Rémy, le rat cuisinier héros du film au retentissant succès.

Pour le lancement de cette attraction spectaculaire, Disneyland Paris a fait appel au réalisateur Nicolas Fay pour un film tout aussi spectaculaire.

 

 

Nicolas Fay s’est immergé avec délectation et admiration dans cette aventure typique du monde merveilleux de Disney et Pixar, entre Paris, San Francisco et Los Angeles.

 

"J’avais déjà pitché quelques gros projets Disney avec BETC mais sans jamais les gagner. Quand Benoit Gautier de Bollywood m’a enfin confirmé le projet Ratatouille, j’ai pensé que ce n’était pas réel d’autant que mon interlocuteur principal serait Roger Gould de Pixar Studio.

À la base c’est Pixar qui devait tout contrôler du storytelling mais grâce à l’appui total de BETC, j’ai pu laisser exprimer mon enthousiasme naturel débordant et au final on a remis à plat 12 plans "fermés" en tenant compte de mes suggestions et des leurs, argumentées point par point avec découpage et notes de mises en scène à l’appui jour après jour, et vidéoconférence tous les 2 jours.

 

Cette préparation a duré 6 semaines puis Mikros est venu soutenir la préparation technique.

Nous avons modélisé le studio de tournage et implanté notre grue, notre décor et l’avons confondu avec la Previz que je faisais chez Pixar. L’un des points les plus durs a été de raccorder les focales type Pixar (6 ou 11 mm) avec des focales gracieuses pour les visages "humains" 25,32mm. Laurent Bares, mon chef opérateur et brother in arms, est venu apporter son expertise et son sens inné du récit.

Ratatouille, c’était un film culte. La partie incroyable du projet c’est que Pixar m’a fait placer ma caméra dans le film. C’est-à-dire que je suis entré dans un film culte et j’ai pu rejouer des scènes… vraiment étonnant.

Cela ne se voit pas forcément dans le film terminé, car il est fluide, mais nous avions préparé avec les équipes de Pixar des mouvements de caméra parfaitement… impossibles ! Nous ne voulions pas de Motion de Control ou de plans « fabriqués », donc nous étions face à des défis mécaniques. C’est Jean Marie Lavalou lui-même, "le Padre", le créateur de Louma, deux Oscars technique, qui m’est venu en aide.

Ce qui était drôle sur le plateau c’est que Pixar semblait découvrir qu’un acteur ne réagit pas forcément comme un personnage d’animation, c’est-à-dire pas aussi vite. Pixar voyait bien que je voulais capter des choses naturelles, qui prennent plus de temps que sur la Previz.

C’est à ce moment précis que nous avons parfaitement négocié cette collaboration.

Ils m’ont laissé entreprendre des plans en plus, et ramener de "la viande autour de l’os".

Les équipes de Disneyland Paris ont été démentes. Ce sont bien plus que des clients. Ils sont vraiment là pour que tout fonctionne tant techniquement, qu’artistiquement avec Disney US.

 

Un autre bonheur sur ce film, les acteurs avec un casting de premier plan mené par Emma du Studio Avalanche. La petite fille du film, Sienna était complètement magique. Je travaille souvent avec des enfants, mais celle-ci est surréelle. Que dire à part qu’elle est déjà pro à 7 ans. On avait le sentiment d’avoir trouvé notre Drew Barrymore !!

Lancelot, son frère dans le film était pareil : une très belle attitude, une fraicheur.

Et enfin les parents, Cyrielle et Guillaume, deux bons acteurs mais surtout, et c’est ce qui m’a touché, tellement contents de venir dans le restaurant de Gusteau, sur fond vert, découvrir la Ratmobile. Bref, faire partie du secret.

 

Grâce à Charles Sels directeur de production, et à toute ma fidèle équipe habituelle, le tournage a été une "formalité". Nous avons ramené l’ossature du film avec la précision d’un vol de la Nasa !

 

La post production de ce film reste certainement, à ce jour, la plus grande expérience de ma vie.

Etienne, Richard, Landry de BETC m’ont fait une place d’honneur dans les échanges avec les USA. La tv prod Laure Denizot et les commerciaux ont travaillé très tard tous les jours dans un échange constant avec Bollywood. Il n’y avait pas d’égo. Nous n’avons jamais été dans un rapport agence/prod/client.

 

Line test après line test, ma directrice de post production Pauline Le Vaguerese a orchestré un véritable pont entre Pixar et Mikros.

Pour finir, ce film qui m’a procuré tant d’émotions, m’a redonné goût aux grands films à effets spéciaux que j’avais laissés de côté pour la comédie et l’émotion. Et cerise sur le gâteau, j’ai rendez-vous chez Pixar le 28 juillet."

 

 

 

 

 

Le tournage

 

 

 

 

 

 

 

Production
réalisateur Nicolas Fay
directeur de la photographie Laurent Bares
production Bollywood Productions
producteur Benoit Gautier
Agence
agence BETC
tv prod Laure Denizot
Client
client Disneyland Paris
Technique
directeur de production Charles Sels
casting Emma Skowronek
styliste Christophe Beltrame
Post-production
post-production Mikros Image
directeur de post-production Pauline Le Vaguerese
Feeds
Gang LIFE accueille Coral Brown
publié le 28 septembre 2022
REYNALD GRESSET rejoint Caviar Paris
publié le 27 septembre 2022
CAPSUS x RENAULT 4L
publié le 27 septembre 2022
SOLDATS signe trois nouveaux réalisateurs
publié le 21 septembre 2022
WOMANRAY represente JIM JARMUSCH
publié le 20 septembre 2022
Névil – Storyboard «Papillons noirs»
publié le 20 septembre 2022
HEKO – Welcome Joel Ekström
publié le 20 septembre 2022
WANDA – WELCOME STUART MCINTYRE
publié le 16 septembre 2022
Voir la suite