En 2020, Philippe Tutin offre la direction des studios son O’Bahamas à sa fille, Margot Tutin. De cette transmission naîtra LITTLE daughter, maison de production musicale venant compléter les déjà très larges prestations proposées par les Studios O’Bahamas et dont Margot Tutin est la présidente.

[Philippe]

N’est-ce-pas une grande fierté pour vous de voir votre fille évoluer et reprendre les rênes de votre entreprise ?

J’en suis très content. Je suis fier que Margot ait repris les rênes dans cette période difficile. Je n’aurai pas eu l’énergie nécessaire pour faire ce qu’elle a fait. Je pense que sa jeunesse et son ambition, sa manière de vouloir réussir a été formidable. Elle a sorti la société d’une ornière dans laquelle je me laissais peut-être aller. Elle est l’élément moteur de la société, une sorte de renouveau. Ce que j’apprécie également est la pérennité de l’entreprise, il y a peu de sociétés de ce secteur qui ont réussi à survivre au fil des années et c’est une grande fierté de voir ma société toujours active. Sans Margot, on serait peut-être en train de fermer. Je suis fier que ce soit un de mes enfants qui reprenne la suite.

Que pensez-vous de l’évolution d’O’Bahamas ? Comment pouvez-vous qualifier l’entreprise à présent ?

La nouvelle équipe des studios O’Bahamas est intéressante. Margot a su garder les valeurs fondamentales de la société avec des piliers comme David Cailleaux, un homme solide. J’aime le fait d’avoir de nouvelles têtes comme Marine par exemple ou nos petits ingénieurs. Karen est aussi un élément précieux pour la société qui opère souvent dans l’ombre. Aina et Emie forment avec Margot un bon trio de choc. Une société qui ne cesse de se renouveler et qui a soif de nouveaux projets.

Quels sont vos ressentis vis-à-vis de la collaboration entre O’Bahamas et LITTLE daughter ?

Une collaboration qui ne peut être que bénéfique. C’est ce qui nous manquait ! Je n’ai pas eu l’énergie de le faire, de le mettre en place, j’ai essayé, j’ai échoué et elle a réussi. Cela fait partie des pièces du puzzle qui manquaient à O’Bahamas. Un puzzle sans une pièce est un puzzle qui ne vaut rien, qui n’est pas complet. La pièce de LITTLE daughter est un élément important, une des grosses pièces du puzzle.

Que souhaitez-vous à O’Bahamas pour la suite ? 

C’est assez simple : 90 ans supplémentaire. Une belle réussite bien sûr. Viser au moins les 100 ans (rires). J’espère être là encore longtemps pour le voir, en tout cas je serai là-haut pour tout observer. Je pense que l’on va vers un renouveau d’ O’Bahamas. C’est une grande fierté pour moi de voir ma société vivre avec mon enfant à la tête de celle-ci et une belle équipe autour d’elle.

Philippe_et_Margot

[Margot]

Tu es maintenant la directrice des studios. Que ressens-tu vis-à-vis de cette nouvelle aventure ? 

Je suis très reconnaissante d’avoir eu la possibilité d’accéder à ce poste. Reconnaissante auprès de mon père de m’avoir formée, de m’avoir appris la vie à travers ce travail et de m’avoir fait suffisamment confiance pour me mener à ce poste-là. Je me sens chanceuse d’avoir pu récupérer cette société qui était et qui est magnifique avec une équipe incroyable, composée de 5 femmes, ce qui me tient à cœur. Je suis fière d’être sa fille et de porter ses valeurs.

Que gardes-tu des enseignements que ton père t’a transmis ? 

Philippe m’a toujours dit : “Une entreprise, c’est une cuisine avec un chef cuisinier, des cuisiniers, des serveurs, et ça fonctionne uniquement si on sait communiquer tous ensemble”. Il m’a appris à dialoguer avec mon équipe, à être à l’écoute, à toujours garder des valeurs humaines. Il m’a transmis la rigueur que j’ai aujourd’hui et la résistance à toute épreuve. Il m’a appris à être solide et à toujours avoir une vision globale des choses pour avoir du recul et gérer toutes les situations possibles.

“Quand on veut, on peut !” 

Peux-tu me parler de LITTLE Daughter ? 

LITTLE daughter est arrivée car on ne faisait que de la post-production sonore. J’ai alors estimé qu’ O’Bahamas devait se diversifier et se développer afin d’avoir plusieurs cordes à son arc. Je voulais proposer une offre plus complète à nos clients. J’avais la conviction que cela allait rendre O’Bahamas plus forte avec l’idée de rendre cette société la plus pérenne possible. Apporter un département musique à O’Bahamas n’a fait que lui ouvrir de nouvelles portes avec de super projets.

Quels sont tes objectifs pour l’avenir ? Qu’espères-tu pour O’Bahamas ? 

J’aimerais faire en sorte qu’ O’Bahamas puisse aller vers de nouvelles technologies comme le Dolby atmos. Je veux garder l’énergie que Philippe a toujours insufflée dans cette société, une société humaine, qualitative et familiale. Je souhaite conserver ces liens aussi forts avec mon équipe et mes clients qui font de nous ce que nous sommes aujourd’hui. C’est important pour moi de garder le cap que Philippe a su mettre en place.

Peux-tu nous donner des exclus pour tes projets à venir ? 
Nous avons été choisis pour réaliser l’enregistrement et le mixage de la série d’animation « Kididoc » produite par la société 4.21 PRODUCTIONS.

Rédigé par Emie Berdah

composition musicale,édition musicale LITTLE daughter LITTLE daughter est une maison de production musicale venant compléter les déjà très larges prestations proposées par les Studios O’Bahamas et dont Margot Tutin est la présidente.
Feeds
REYNALD GRESSET rejoint Caviar Paris
publié le 27 septembre 2022
CAPSUS x RENAULT 4L
publié le 27 septembre 2022
SOLDATS signe trois nouveaux réalisateurs
publié le 21 septembre 2022
WOMANRAY represente JIM JARMUSCH
publié le 20 septembre 2022
Névil – Storyboard «Papillons noirs»
publié le 20 septembre 2022
HEKO – Welcome Joel Ekström
publié le 20 septembre 2022
WANDA – WELCOME STUART MCINTYRE
publié le 16 septembre 2022
Voir la suite