Campagne internationale Veet Men conçue par BETC

Dispositif TV, digital, catch up

Première diffusion TV 11 juillet 2022

Bien calé notamment dans le sillon du Tour de France et de ses écrans publicitaires, le film Veet Men, validé par l’ARPP, déboule sur les petits écrans pour prôner avec légèreté l’épilation des parties intimes masculines. Pas de démo produit pour le lancement de ce kit d’épilation innovant pour parties intimes avec crème dépilatoire et baume de soin à l’Aloe Vera, BETC ose la métaphore poétique avec une étonnante odyssée (du lisse) de deux sphères couleur coquille d’œuf solidaires. Réalisé par Camille + Jean-Baptiste (Soldats), le film suit le voyage aérien et gracieux à travers des paysages grandioses de cette paire de balles libres comme l’air caressées par les éléments, qui redécouvrent tout un monde de sensations agréables, jusqu’à la douceur d’une biche effleurée au passage. Une évasion poétique et sensorielle pleine de fraîcheur, apaisante, soutenue par le sifflotement d’un homme heureux, épilé et libéré, d’autant plus convaincante en cette période de canicule.

Dévoilé sur les réseaux sociaux en juin, le film a déjà suscité de nombreuses réactions (positives) et attisé le lyrisme des internautes et journalistes, les synonymes imagés de testicules ne manquant pas.

L’équipe de créatifs Alexandre Toso et Ludovic Labayrade sous la houlette de Mathieu Nevians et les réalisateurs n’ont pas pris ce challenge inédit à rebrousse-poil, bien au contraire. « Quand nous avons reçu ce projet, précisent Camille et Jean Baptiste, on s’est dit qu’il était temps qu’on fasse enfin un véritable film de boules. À force de faire des films de voitures et de parfums, on se croyait en effet condamnés à tourner des égéries souriantes et des plans de villes du futur radieuses et sans bouchon. Donc quand Soldats nous a fait parvenir ce script hors normes de BETC, nous avons mis le paquet. Entre Noël et le Jour de l’An, alors que personne ne travaillait, nous avons pondu sur notre temps libre une première version d’une minute, en laissant libre cours à toutes nos idées, en partant très très loin du script.

Nous voulions dès le départ créer une odyssée sensorielle, drôle, poétique. Nous sentions le potentiel du projet et nous voulions surprendre l’agence avec une version longue. Le plan de la biche vient de là, comme les plans sous-marins et les papillons.

Le plus dur a été de se contenir tant nous avions des idées. Finalement, on n’a pu mettre dans le film que la moitié des idées que nous avions eu. Et sur toutes ces idées, nous avions pris le temps de faire même certains plans presque totalement finalisés. À l’époque, la taille et le look des balls, n’étaient pas encore définis, d’où un manque d’homogénéité entre les plans. On a même imaginé un temps (lors de nos nombreuses réunions délirantes avec les créas), nos deux héroïnes qui rencontrent des balls encore poilues, comme des boules de fourrure qui ne connaîtraient pas encore Veet Men. Bref, nous sommes prêts pour la saison 2 ! »

Concepteur rédacteur de la campagne, Alexandre Toso ajoute : « Quand on nous a dit qu’on allait avoir un brief sur une crème dépilatoire pour homme on a dit oui à la seule condition de pouvoir essayer le produit. On essaye tout ce sur quoi on bosse. C’est du simple professionnalisme. De l’éthique.

L’idée est venue assez simplement dans une salve de 5/6 pistes. Certains films contenant plus de poils que d’autres, mais tous avec de la poilade. Et puis on s’est fixé sur le film poétique des boules expérimentant moult sensations.

On a bien sûr écrit un 30 secondes avec quelques situations qu’on a présenté au client qui a trouvé ça super mais qu’on allait quand même tester. Ça a été très très bien testé. Alors on l’a envoyé aux prods et c’est là que Camille & JB nous ont envoyé un film d’une minute vite fait entre Noël et jour de l’An. Après on a peaufiné tous ensemble, chacun y allant de la situation dans laquelle il voulait voir ses boules. Et si on mettait un écureuil qui les regarde passer ? Et si elles volaient en formation avec des canards ? et si… et si… Eh bien, voilà un joli film de poésie. »

En bonus,  pour prolonger le plaisir de la balade tout en confirmant que Veet Men libère aussi l’imagination, découvrez en exclusivité pour Packshotmag les plans supprimés du film.

 

Production
réalisateur Camille + Jean-Baptiste
production Soldats Films
producteur Pierre Cazenave-Kaufman
Agence
agence BETC
directeur de création exécutif Alasdhair Macgregor-Hastie
directeur de la création Stéphane Xiberras
directeur de création Mathieu Nevians
copywriter Alexandre Toso
directeur artistique Ludovic Labayrade
assistant directeur artistique Noan Roy
assistant directeur artistique Arthur Paschini
creative producer Tanguy Dairaine
tv prod Felix Vroegop
Client
client Veet
Technique
directeur des productions Quentin Hennequelle
coordination de production film Camille Bigot
Post-production
monteur Paul Laurent
post-producteur Gregoire Giral
post-producteur Ulyssia Marchais-Bertrand
superviseur Vfx Théo Chabolle