Le Club des Directeurs Artistiques a innové cette année en dévoilant en juin dernier sur son compte Instagram le palmarès de sa 53e compétition. Soit aux côtés des 148 travaux retenus en shorlist, 218 prix attribués : 49 Rouge (Or), 75 Blanc (Argent) et 94 Bleu (Bronze).  Ce lundi soir au 104 à Paris, le Club des DA a dévoilé les Grands Prix qui consacrent les Directeurs de Création, Directrices/Directeurs Artistiques, Conceptrices-Rédactrices/Concepteurs-Rédacteurs, Réalisateur de l’Année ainsi que le Prix de l’Annonceur de l’Année et le Prix du Concours Étudiants.

La soirée était placée sous le concept de la Fluidité, ligne éditoriale du nouveau Président du Club Sylvain Thirache, qui explique : « La fluidité, ce sont les différents métiers qui s’entremêlent sans résistance, design, production, digital et communication. La fluidité, ce sont des idées qui ont cheminé, ont évolué, ont changé de forme et de médias. La fluidité, c’est se sentir mieux dans nos métiers, moins sous pression, moins jugés pour ce que nous sommes, ce que nous représentons, l’acceptation de tout genre, de toute communauté. La fluidité est un thème qui me tient à cœur et que j’ai plaisir à partager aujourd’hui, à l’occasion de la révélation des Prix spéciaux et Talents créatifs de l’année, avec l’ensemble de la communauté créative du Club des D.A ».

Les talents créatifs de l’Année

Le classement des talents créatifs de l’année est établi en fonction du nombre de distinctions obtenues selon les catégories de métiers représentées à la compétition.

Avec 22 prix, Benjamin Marchal et Faustin Claverie, co-directeurs de création de TBWA\Paris, se voient désignés Directeurs de Création de l’Année. Ils sont distingués pour leurs campagnes Winamax (L’ascenseur), Les Guides TAO (Hate to Project), McDonald’s France (Réconciliation et Cool Bag), Le Chocolat des Français (Epicez votre Saint-Valentin), Schweppes (I like it like That), Leica (The world deserves witnesses), Hands Away (Nuit sans peur) et la campagne pour l’agence TBWA\Paris (A lire jusqu’à la fin).

Alexander Kalchev (DDB) occupe la deuxième place (Blanc) avec 14 prix et le tandem Gaëtan du Peloux et Youri Guerassimov (Marcel) la troisième place (Bleu) avec 6 prix.

Lucie Vallotton (TBWA\Paris) est désignée Directrice Artistique de l’Année tandis que Vincent Cusenier (TBWA\Paris) est désigné Concepteur-Rédacteur de l’Année. Les deuxièmes (Blanc) et troisièmes (Bleu) places sont respectivement occupées par Julien Vergne et Mathis Payet (ex BETC) et Shanel Redzheb et Charlotte Faurisson (DDB) en direction artistique, Alexandre Girod (ex BETC) et Lucie Guidon (DDB), en conception-rédaction.

Le Prix du Réalisateur distingue cette année Arnaud Bresson, de Division, récompensé de 10 prix pour ses films Nike, Kanye West et Beabadoobee. Sam Pilling (Wanda), primé pour le film Winamax, occupe la deuxième place et Valentin Petit (Division), la troisième, récompensé pour ses clips ASAP FERG et Rosalia.

Renault : Annonceur de l’Année

Le Prix de l’Annonceur de l’Année récompense l’audace, la récurrence créative, la capacité à innover, à surprendre et à renouveler les codes d’une marque, d’un secteur ou d’un type d’expression. Il distingue également la qualité de l’exécution, la capacité à mobiliser de multiples compétences et à dépasser le cadre de la collaboration traditionnelle avec son agence s’il est nécessaire d’y adjoindre les expertises d’autres filières créatives. L’annonceur de l’année doit cumuler à minima une distinction rouge sur un minimum de deux sujets différents. Le Prix de l’Annonceur de l’Année revient à Renault qui a totalisé 6 prix, dont 2 Rouge, avec les campagnes The Feeling, Nouvel R et Use it Wisely, à la fois en production, en publicité, en design.

Le Prix Étudiants récompense les étudiants de Sup de Pub

Historique au Club, le Concours Étudiants invite les jeunes talents des écoles de communication et d’arts graphiques à participer à un concours purement spéculatif, sans but lucratif, destiné à les faire se confronter à l’univers professionnel auquel ils se destinent. Ce prix s’inscrit dans la droite ligne du credo du Club « Préserver, Honorer, Inspirer. » Il positionne le Club comme une source d’inspiration pour les nouvelles générations mais également comme un excellent moyen de détection des talents de demain. Devenu une référence pour les écoles de communication et d’arts graphiques, il est suivi par une vingtaine d’écoles qui, pour certaines, en font un passage obligé de leur cursus. Il a également servi de tremplin vers l’emploi à de nombreux nommés et lauréats.

Le concours a eu pour thème « Pour une consommation responsable – Less is more » invitant les étudiants à « imaginer la forme et le fond que prendrait la transition d’une société de (sur) consommation à une société de consommation maîtrisée. » Près de 315 pièces ont été présentées émanant d’étudiants d’écoles publiques et privées. 13 d’entre elles ont été sélectionnées. Le jury a attribué 6 prix répartis entre les écoles Sup de Pub, Estienne et Olivier de Serres.

Gagnante de la compétition cette année, Sup de Pub a totalisé 3 Prix (2 Rouge et 1 Blanc) avec les campagnes : « La Patience paye » de Louis Govidin, Clémentine Kern, Jelena Odak et Valentin Gourmel, « Le French Art d’acheter » de Lisa Bailly, Manon Bras et Domnin Bureau, et « Absurde » d’Agathe Plateau, Caroline Soufflet et Carla Perret.

 

Feeds
Gang LIFE accueille Coral Brown
publié le 28 septembre 2022
REYNALD GRESSET rejoint Caviar Paris
publié le 27 septembre 2022
CAPSUS x RENAULT 4L
publié le 27 septembre 2022
SOLDATS signe trois nouveaux réalisateurs
publié le 21 septembre 2022
WOMANRAY represente JIM JARMUSCH
publié le 20 septembre 2022
Névil – Storyboard «Papillons noirs»
publié le 20 septembre 2022
HEKO – Welcome Joel Ekström
publié le 20 septembre 2022
Voir la suite