Campagne McDonald´s Big Mac et Grand Big Mac conçue par TBWA

Dispositif tv, affichage

Première diffusion 12 mai 2014

 

Pour annoncer le retour dans les restaurants pour une durée limitée, de son burger emblématique le Big Mac et sa version le Grand Big Mac, McDonald’s dévoile un spot qui se démarque de son univers habituel.

Réalisé par Wilfrid Brimo, dans un registre lifestyle, le spot met en scène une joyeuse équipée nocturne urbaine de jeunes taggers créant des affiches qui s’avèrent être les pictogrammes sur-dimensionnés des produits-phares de la marque, sans logo.

Le spot accompagne une campagne d’affichage de ces mêmes visuels allant encore plus loin dans l’épure que ceux de la campagne print remarquée No logo lancée en juillet dernier.

 

 

Jérôme Denis qui a produit le film revient sur ce projet où Wilfrid Brimo exprime une facette différente de son registre connu :

« Wilfrid avait déjà eu une très bonne expérience sur un film McDo il y a quelque temps et le client et l’agence lui faisaient confiance pour ce nouveau projet porté par le directeur de création Jean-François Goize.

Wilfrid a aimé d’emblée le script et le challenge qu’il y avait autour de ce film. Il y avait là quelque chose d’un peu différent dans l’écriture et un fort enjeu de campagne, très stimulant.

Ancien graffeur qu’il est, il a été amusé à l’idée de jouer avec cette invasion de la ville et par tous les modes d’expressions d’art graphique : bombe, peinture, sticker… Il y avait une ambiance évidente à capturer, Los Angeles, la nuit, l’énergie, la battle.

Tout s’est mis en place très très vite. Un vrai commando à l’image des graffeurs qui envahissent la ville.

Je crois que le résultat est assez séduisant, tout en essayant de ne pas sombrer dans le film trop « happy »!

Concernant ce « nouveau » registre de Wilfrid, ses pitchs actuels reposent sur des films qui sont très éloignés du « lifestyle », mais sur lesquels les agences et lui ambitionnent toujours de réellement « crafter »  les images. »

 

 

Wilfrid Brimo précise, en réponse à nos questions sur ce qui l’a séduit dans ce projet moins « classique » pour lui et si ce film marque une nouvelle orientation de son registre :

 

« Ce film est moins « classique » parce que peut-être tout est allé très vite dans son processus de fabrication mais en même temps tout devait aller extrêmement vite parce que le sujet s’y prêtait. C’est donc sa spontanéité, son esprit « free style » et très  « live » qui m’ont séduit… c’est pourquoi ce film est conçu comme une sorte de captation tournée en pleine nuit en suivant cette bande de vandales, qui m’ont bien amusé…

 

C’est d’abord une réponse qui me semblait juste par rapport au script et c’est devenu une opportunité de montrer une autre facette de mon travail… En même temps, j’ai plaisir aujourd’hui à concentrer mon travail dans une direction plus axée sur l’humain, la performance d’acteur et sur la narration mais tout en conservant cet esprit graphique qui m’est si cher. En quelque sorte la cerise sur le gâteau !!! »

 

 

 

 

 

 

 

Production
réalisateur Wilfrid Brimo
directeur de la photographie Mattias Rudh
production Wanda Paris
producteur Jérôme Denis
Agence
agence TBWA
directeur de création Jean-François Goize
tv prod Elisabeth Boitte
Client
client McDonald's
Technique
directeur de production Isabelle Labeylie
assistant(e) de production Stella Rossini
chef décorateur David Bersanetti
storyboarder Delphine Lhomme
Post-production
post-producteur Olivier Glandais