Campagne de recrutement Marine Nationale 2015-2017 conçue par Havas Paris

Dispositif tv, internet, presse, affichage

Première diffusion 18 janvier 2015

 

Avec Havas Paris de nouveau retenue après appel d’offres, la Marine Nationale lance sa nouvelle campagne déployée sur 3 ans pour constituer ses équipages en recrutant 3 000 jeunes par an, avec la signature « Faites un pas vers l’avenir ». Réalisé par William Armstrong, le film aux images esthétiques et puissantes montre des jeunes dans leur environnement quotidien pour donner un prolongement à leurs gestes, d’assistance, dans la Marine. Le film renvoie au site etremarin.fr.

La productrice Patricia Lucas raconte le challenge peu banal de ce projet dont les scènes d’action ont été tournées sur le porte-avions Charles de Gaulle.

– Pour quelles raisons William Armstrong a-t-il été choisi ?
Dès le départ, les créatifs avaient énormément aimé le travail artistique de William sur ses films.
Ensuite, sa vision du film plus axée sur l’aspect humain et techniquement plus faisable, envisageable au vu des contraintes d’un tournage sur le porte-avions Charles de Gaulle a emporté l’adhésion de l’agence et de la Marine, face à un autre réalisateur.
La Marine voulait absolument communiquer de manière humaine et au plus proche des gens.

– Comment s’est passé le casting ? Au sein de la Marine ?
Toujours avec le souhait de privilégier l’aspect humain, l’un des facteurs clé pour la Marine était de réussir à caster les « comédiens » au sein même du corps de la Marine, ce que nous avons réussi en faisant un casting sauvage sur le Charles de Gaulle sur la base de Toulon ainsi que dans différents corps de métiers de la Marine basés à Marseille.

– Quelles étaient les difficultés majeures de ce projet ?
Plutôt que des difficultés c’était avant tout un énorme travail de préparation en amont (4 semaines pleines quasi jour et nuit) car tourner sur le Charles de Gaulle n’est pas simple.
Ça nécessitait des négociations à tous les niveaux : le nombre de personnes de l’équipe technique est limité, le poids du matériel est limité, les lieux de tournage sur place sont limités pour de nombreuses raisons de sécurité évidentes, mais nous avons réussi à obtenir plus que ce qui était prévu à la base, surtout lors des décollages et des appontages des Rafales que nous avons eu le droit de tourner au plus près.
L’accueil du personnel de La Marine sur et hors du CDG a été extraordinaire et leurs équipes d’une efficacité redoutable.

– Comment s’est déroulé le tournage ?
William Armstrong a démontré son aptitude à capter au plus près, quelles que soient les conditions de tournage, des moments forts et sensibles. C’est aussi ce qu’on a vécu durant tout ce tournage. Vivre 48h sur un porte-avions en toute petite équipe était une aventure humaine extraordinaire qui nous a liés pour le reste du tournage : 5 jours au total entre le CDG, la base de Toulon et Marseille. Assister à la mécanique parfaitement huilée du CDG était un moment qui n’arrive qu’une seule fois dans une vie. Pendant 2 jours nous avons vécu des moments uniques : nous avons été acteurs -parce qu’en tournage- tout autant que spectateurs. Assister à des décollages ou des appontages est juste incroyable, plus tout ce qui se passe autour.
Nous avons ensuite tourné sur la base de Toulon avec des commandos d’élite, ce qui est là aussi très impressionnant, puis pris le large pour les séquences de zodiac lancés à toute vitesse dans la baie de Toulon et fini de nuit par la séquence sauvetage en mer avec des lancements de fusées de détresse, dont certaines évidemment ne marchaient pas ! Les deux derniers jours à Marseille étaient un peu plus calmes bien qu’intenses eux aussi mais la pression des 3 premiers jours passés est légèrement retombée. De quoi revenir en douceur sur la terre ferme.

 

 

William Armstrong sur le pont du Charles de Gaule

 

Le making of

Production
réalisateur William Armstrong
directeur de la photographie Steve Annis
production Bandits
producteur executif Patricia Lucas
Agence
agence Havas Paris
directeur de création Christophe Coffre
copywriter Alain Picard
directeur artistique Nicolas Harlamoff
tv prod Virginie Meldener
Client
client Marine nationale
Technique
directeur de production Vincent Bourdin
assistant(e) de production Virginie Lempereur
1er assistant réalisateur François Barges
casting Charlotte Martin
styliste Camille Perrier
maquillage Wally Diawara
chef décorateur Baptiste Glaymann
Post-production
monteur Walter Mauriot
étalonneur Didier Lefouest
post-producteur Denis Brunier
flame Bruno Maillard