Matias Boucard teste la nouvelle caméra grand capteur Arri Alexa LF

Le chef opérateur Matias Boucard détaille les atouts de l’Arri Alexa LF

5 avril 2018

 

Le directeur de la photographie Matias Boucard a pu tester en avant-première la nouvelle caméra grand capteur Arri Alexa LF, bientôt disponible  chez les loueurs. Pour ce film test, dévoilé au Micro Salon en février, réalisé à Bangkok ( Ta Production) en 2 jours avec une équipe réduite de dix personnes, le directeur de la photographie a choisi de tourner dans des lieux riches en textures — un ancien cinéma, un club de polo abandonné, Chinatown à la tombée de la nuit – pour obtenir une large palette de lumières et de contrastes. La caméra a été utilisée avec trois objectifs de la nouvelle gamme Signature Prime conçue pour le capteur de l’Alexa LF, et montée la plupart du temps sur un Trinity. Premier constat de Matias Boucard : « C’est vraiment une Alexa, mais avec plus de définition et donc plus de richesse dans les couleurs. Avec ces objectifs, l’image est aussi plus organique, avec un rendu très doux. Et le grand capteur apporte une vraie profondeur sur les plans larges, où on obtient beaucoup plus de détails. »

Le chef opérateur a pu tester l’Alexa LF à haute vitesse : « La caméra monte à 150 images/sec en RAW au lieu de 120 images/sec avec l’Alexa classique. C’est un vrai plus pour les ralentis. » Matias Boucard insiste aussi sur les possibilités offertes par le grand capteur 4.5K en publicité : « Cela permet de faire toutes les versions d’un film sans perte de définition. Comme de le resizer en 16/9e, ou bien d’en faire une version verticale en 9/16e. Ce qui est de plus en plus demandé par les annonceurs. Avec un capteur 3.4K, cela pouvait être un problème. »

Le test-film  « Soulful connections »

 

Frame Grabs

 

 

Publicité