tassimo_belvita_1.jpg

Première diffusion 2 mars 2015

 

 

 

Campagne digitale Tassimo & Belvita conçue par Buzzman

 

 

Tassimo et Belvita (groupe Mondelez) s’associent pour lancer une campagne de communication originale, basée sur l’idée qu'un petit-déjeuner rapide et simple à préparer -ce qu'offrent les deux marques- permet de s’accorder quelques minutes de sommeil en plus chaque matin, de quoi aller jusqu’au bout d’un rêve agréable. 
La campagne s’articule autour d’un film réalisé par Rémy Cayuela, illustrant avec brio et humour l’importance de gagner 5 minutes de sommeil pour ne pas interrompre un rêve au meilleur moment. 
L’opération digitale 5 minutes de sommeil en plus.fr invite les internautes à raconter leur rêve non interrompu grâce à 5 minutes de sommeil en plus, pour avoir la possibilité de voir leur rêve devenir réalité. 

Le jeune réalisateur français (petite trentaine) qui s’est rapidement fait remarquer pour son univers singulier à l’imagination foisonnante, fortement teinté d’humour, dans des clips, courts métrages et pubs (Hanes, Wilkinson) signe là un film représentatif de son inspiration créative. 
Il a bien voulu répondre à nos questions sur ce projet, ce qui a permis de vérifier qu’il manie l’humour à la ville comme à l’écran :

 

-Quel film dans votre bande a attiré l’agence pour qu’elle pense à vous pour ce projet ?

Si mes souvenirs sont bons il me semble que c’est mon clip sous forme de "mockumentary" pour Kaskade "A little more" qui est sorti au moment où ce projet se lançait et qui a beaucoup plu à l’agence. Concours de circonstances qui m’a permis de rencontrer les créatifs et l’équipe de Buzzman sur ce sujet.

 

-Comment avez-vous fait pour gagner ce film et convaincre l’agence ?
Je dirais que ça s’est principalement joué sur la note d’intention mais ma démonstration approximative de kung-fu lors de la prise de brief y est peut-être aussi pour quelque chose. Le script était très référencé et je crois qu’avec les créatifs nous partagions le même goût pour le cinéma américain et la comédie d’action.
 
-Quel était votre angle de vision du film ?
Je voulais vraiment plonger le spectateur dans un film hollywoodien, l’immerger dans une scène qui pourrait être tirée d’un long-métrage. C’est cet univers très codifié qui devait servir, selon moi, d’écrin à la comédie. Au fur à mesure que la scène se développe on dérape complètement dans l’humour jusqu’à l’absurde le plus complet. Puis survient le twist final qui nous ramène au réel et à ces réveils qui sonnent parfois un peu trop tôt. 
Le défi était de retranscrire en si peu de temps une énorme palette d’émotions, de passer tour à tour du suspens à la tension, puis à l’action, à la comédie absurde, à la romance, pour se réveiller au moment le plus mal choisi.
 
-Avez-vous des anecdotes de tournage ?
Le personnage principal a été casté pour son physique, son jeu d’acteur et ses aptitudes en comédie. Nous pensions au départ le doubler pour les cascades les plus compliquées mais nous nous sommes très vite aperçus en répétition qu’il était incroyablement à l’aise dans les scènes de combat. Il nous a alors révélé comme si de rien n’était qu’il avait fait 13 ans de boxe et que son père était entraineur. Ça a évidemment rendu la chorégraphie bien plus ‘percutante’!
 

-Quel est votre rêve avec 5 minutes de plus ?

Pour tout dire, mes rêves ressemblent souvent à des scènes de films. Avec 5 minutes de plus, j’aurais pu finir la course-poursuite que j’ai commencée cette nuit et que mon réveil a brutalement interrompue.

 

Quant à la productrice Capucine Charbonnier, son rêve semble bien s'être réalisé avec ce projet ! :

"Tassimo Belvita c'est l'histoire d'un projet où les planètes se sont retrouvées alignées !

C'est dès le départ un très bon script, un premier rôle de looser qui se révèle être un ancien espoir de la boxe, des cascadeurs qui sont d'excellents acteurs, une chorégraphe avec un CV de   fou (The Dark Knight Rises, Kavinsky, Transformers…etc ) et une jambe qui monte à 180°, un DOP – sosie de James Franco – qui nous fait une lumière digne d'un film hollywoodien, un décor sur Broadway Street… Et au milieu de tout ça, un réalisateur de talent, Rémy Cayuela, qui a préparé son film dans les moindres détails, avec tous les ingrédients de la comédie US qu'il affectionne tout particulièrement. Des projets comme ça, on re-signe tous les jours en bas de la page!" 

 

 

 

Production
réalisateur Rémy Cayuela
directeur de la photographie Jeff Bierman
production FRENZY PARIS
producteur Capucine Charbonnier
producteur Julie Mathieu
Agence
agence Buzzman
directeur de création Georges Mohammed-Cherif
copywriter Antoine Moittié
directeur artistique Stéphane List
tv prod Elodie Poupeau
tv prod Ayman Jaroudi
Client
client Belvita
client Tassimo
Technique
production de service Doomsday enternainment
chef décorateur Susie Francis
Post-production
monteur Gopal Puntos
étalonneur Cédrick Lacour
post-production Firm
production son Benzene