Campagne Speedy conçue par Les Gros Mots

Dispositif TV, web
Première diffusion 24 mars 2018

Pour ses 40 ans, Speedy (s’) offre un véritable court-métrage « L’affaire Zariano » réalisé par Olivier Marchal (produit par Pixies) qui rend hommage à ceux qui ont fait et font Speedy en portant les valeurs de la marque et en mettant l’humain au centre, ce que confirme notamment un 4e titre de service client de l’année. Visible une seule fois en TV, le 24 mars avant The Voice dans son format 3’30, le film est repris sur le web dans sa version longue de 5’25. Le temps d’une plongée sans temps mort dans le quotidien d’un centre Speedy, un peu bousculé par l’arrivée d’un clown énigmatique et des braqueurs en fuite dans les environs, où vie intime et vie professionnelle se mêlent dans une illustration pleine d’authenticité de la citation d’Henryk Sienkiewicz, Prix Nobel de littérature : « Partout où l’homme apporte son travail, il laisse aussi quelque chose de son cœur. » Entre Tchao Pantin et Drive, Olivier Marchal (36 Quai des Orfèvres, Braquo saison 1, Carbone) apporte au film sa touche de réalisateur de braquage pour créer une tension avec une caméra dynamique et en jouant sans cesse avec les émotions, entre peur, rires et larmes. Un pur moment de cinéma sans publicité porté par un scénario au cordeau et un casting de haut vol, qui est la première incursion dans la publicité du réalisateur.

Ce qui est en quelque sorte la marque de fabrique de l’agence Les Gros Mots : « L’agence aime choisir des réalisateurs qui ne sont pas forcément issus du monde publicitaire et tirer parti de cela » explique Florian Simon, Head of production , comme Mathieu Almaric pour Speedy il y’a 2 ans et François Ozon pour Habitat. Pour ce format long en rupture avec la pub, c’est un court-métrage sans jingle, ni démo, ni produits, qui a vocation à vivre avant tout sur le net, notre recherche s’est concentrée sur une poignée de réalisateurs/trices en partant d’un certain nombre de scripts. Avec le temps, quelques-uns sont sortis du lot parce qu’ils correspondaient le mieux à l’esprit du projet. Bien qu’intense, il ne devait pas devenir anxiogène.
Finalement c’est Olivier Marchal qui correspondait le mieux aux attentes, et c’est assez naturellement qu’après les ajustements entre le script et ses apports, tout s’est mis en place.
Olivier Marchal a choisi de rester dans son propre style de fiction, il a ainsi choisi ses équipes habituelles, notamment en tournant à deux caméras systématiquement avec son opérateur et son cadreur de fiction, et de tourner avec le format 2 :35 de la fiction. Pour le casting, l’agence et le client ont suivi ses recommandations encore une fois pour garder au maximum toujours cet esprit de fiction ». Sur ce tournage en 3 jours dans un centre Speedy, Florian Simon livre une anecdote qui en dit long sur la personnalité du réalisateur : « Sur la première feuille de service, Olivier Marchal s’adressait avec une grande proximité aux membres de l’équipe technique. Il leur disait à quel point il avait hâte de démarrer ce tournage avec eux, les meilleurs, en les remerciant d’être si fidèles et investis pour sa première pub. Un message touchant et modeste pour un réalisateur de long ».

 

 

 

 

Production
réalisateur Olivier Marchal
directeur de la photographie Antony Diaz
production Pixies Films
producteur Rémy Badan
producteur Guillaume Denecker
Agence
agence Les Gros Mots
directeur de la création Nicolas Gandrillon
directeur de la création Morgan Faivre
directeur de création Nicolas Schmitt
directeur de création Gérald Schmite
head tv prod Florian Simon
Client
client Speedy
Technique
directeur de production Kalthoum Laporte
directeur de production François Perillat
coordination de production film Valérie Perrier
1er assistant réalisateur David Koch
ingénieur du son Alexandre Verwaerde
casting Patrick Metzle
styliste Dorothée Lissac
maquillage Audrey Loy
coiffure Kevin Jacotot
chef décorateur Arnaud Putman
Post-production
monteur Raphaele Urtin
étalonneur Bertrand Duval
post-production Medialab
post-producteur Samuel Baratian
musique Erwann Kermorvant
production son Octopus Productions
producteur son Claire Paillot
Publicité