Campagne Puy du Fou conçue par Les Gros Mots

Dispositif TV, réseaux sociaux, cinéma

Première diffusion 21 avril 2019

Puy du Fou, le parc à thème atypique créé en 1978, a dévoilé dimanche sur TF1 un court-métrage publicitaire spectaculaire « Éternels » réalisé par Bruno Aveillan (Quad) pour lancer la saison et déployer sa visibilité à l’international. Louis, un poilu de la Première Guerre Mondiale abandonné sur le champ de bataille dans l’enfer de Verdun regarde une dernière fois la photo de sa fiancée qui semble l’appeler à l’aide. Le jeune soldat va alors s’engager dans une odyssée qui va lui faire traverser avec bravoure les siècles pour la retrouver. Une épopée cinématographique et émouvante soutenue par la musique de Nathan Stornetta, dans la lignée de son maître Hans Zimmer, qui retranscrit avec intensité l’expérience vécue par les visiteurs du Puy du Fou emportés d’une époque à l’autre au travers de spectacles virtuoses. On retrouve dans chacun des plans de ce film la touche esthétiquement parfaite du réalisateur pour mieux en faire émerger l’émotion et la force. Le projet qui a nécessité deux ans et demi de préparation, une semaine de tournage avec cinq caméras filmant en simultané, 2 drones, a été tourné au Puy du Fou mobilisant plus de 200 comédiens avec 600 costumes, 30 chevaux, 2 tonnes d’artifices.
Lors de l’avant-première à Paris jeudi dernier au Rex, en présence notamment du président du parc Nicolas de Villiers, de Nicolas Gandrillon cofondateur des Gros Mots, et de Bruno Aveillan, nous avons demandé à l’agence ce qui avait motivé le choix de Bruno Aveillan pour réaliser cette fresque épique. Florian Simon, Head of production, nous répond :
« Il nous fallait trouver un réalisateur avec un univers visuel très fort et cinématographique, pour donner vie à ce projet qui mûrit à l’agence depuis maintenant près de deux ans. Nous avons choisi de raconter cette histoire à travers l’œil de Bruno, forcément pour la qualité de son travail, l’émotion qui s’en dégage, et son obsession du détail. Le fait qu’il soit également son propre chef op est un plus qui lui permet vraiment de tout contrôler.
L’ambition de ce film tourné dans l’enceinte du parc, a nécessité une collaboration totale entre Les Gros Mots, Quad et les équipes du Puy du Fou. Tout a vraiment commencé par une visite avec Bruno et la découverte de ce terrain de jeu démesuré qu’est le parc pour plonger dans les époques. Il s’est passé 6 mois entre le premier repérage et la finalisation du film.
A titre plus personnel, le challenge a vraiment été de convaincre Quad, Bruno et le Puy du Fou de s’engager sans retenue dans cette aventure peu commune, de fluidifier la communication et les relations entre les différents intervenants, et forcément jongler entre exigences créatives et contraintes budgétaires. Mais c’est génial de bosser sur un projet aussi excitant ! Forcément, ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de faire traverser le temps à un poilu… » Quant à Bruno Aveillan, il s’est lancé dans ce projet a priori un peu déstabilisant vu les contraintes de tourner sur place au Puy du Fou, convaincu par la qualité des équipes du parc, depuis les décors, les costumes magnifiques et le professionnalisme des figurants bénévoles.
Le film diffusé sur le web en une version de 7 minutes est décliné en télévision et au cinéma dans le format de 3 minutes et 30 secondes. À découvrir en primeur sur Packshotmag, le making of édifiant de cette aventure à double titre.

 

 

 

 

Production
réalisateur Bruno Aveillan
directeur de la photographie Bruno Aveillan
production QUAD Productions
producteur Martin Coulais
Agence
agence Les Gros Mots
directeur de création Nicolas Schmitt
directeur de création Gérald Schmite
head of production Florian Simon
Client
client Le Puy du Fou
Technique
directeur de production Claudia Traeger
Post-production
post-production FIX Studio
post-producteur Nataly Aveillan
superviseur Vfx Benjamin Laborde
musique Nathan Stornetta