Campagne Perrier internationale conçue par Ogilvy & Mather Paris

Dispositif TV, web, affichage

Première diffusion 7 juin 2015

 

Perrier révèle au grand public à l’occasion de la finale de Roland-Garros le 7 juin, dont la marque est partenaire depuis 37 ans, son nouveau film spectaculaire et « Extraordinaire » réalisé par Fleur & Manu, destiné à séduire la nouvelle génération de consommateurs de son eau pétillante.

Le film dans un délire créatif visuel de montgolfières multicolores aux nacelles remplies de personnages évoluant et se croisant dans le ciel, évoque l’histoire de la marque, tant publicitaire avec la lionne-lion cannois de Goude, qu’à travers les différents univers de consommation de la boisson aux grosses bulles, la fête, la nuit, le sport sans oublier les terrasses avec les emblématiques garçons de café.
Un film moderne plein de fraîcheur à l’univers luxuriant et énergique où chaque détail compte pour réaffirmer avec inventivité et exubérance les points forts de la marque auprès d’un public international.
Avec ce film, les réalisateurs Fleur & Manu clippeurs renommés trouvent là un terrain d’expression à la mesure de leur talent créatif.

La productrice Erinn Lotthé Guillon répond sans détour à nos questions sur ce projet hors du commun confié à un jeune team de réalisateurs peu exploité dans la publicité.

– Quel est le parcours de Fleur & Manu avant de réaliser ? Et comment se partagent-ils le travail en tant que réalisateurs ?

Ils se rencontrent à l’ECV à Bordeaux puis s’installent à Paris où ils collaborent avec H5 tout en assurant la direction artistique du magazine L’Officiel. Le label Record Makers leur permet de réaliser leur premier clip puis ils nous rejoignent très vite en 2007.

Ils travaillent les pitchs à deux puis l’un des deux prend le lead sur la préparation, le shoot, la post production mais le deuxième n’est jamais loin !

Fleur & Manu sur le tournage

– Comment des clippeurs même réputés se sont-ils retrouvés sur la compétition d’une grande marque créative et l’ont gagnée, face certainement à des grands noms de la pub, du long ou même du clip ?

J’avais eu connaissance du projet et je les ai proposés. Ogilvy connaissait bien leur travail et a souhaité les briefer avec le sentiment au départ qu’ils seraient difficiles à vendre. Baptiste, Paul, Clara et Olivier étaient curieux de « voir » j’imagine… et là, nous n’avons plus rien lâché.

L’occasion était à saisir, c’est la marque qui a bercé notre enfance. Ils l’ont emporté sur des réalisateurs de A level. C’est un film que tout le monde voulait faire, je crois que le niveau des notes était excellent…

– Est-ce qu’un film de leur bande a déclenché la décision ? Qu’est ce qui a fait la différence pour l’emporter ?

Dès la première version de la note, on a compris qu’on avait accroché. Fleur et Manu ont produit un travail remarquable, ils étaient top motivés, le projet leur correspondait parfaitement. Nous avons montré notre ambition et notre approche de shoot en extérieur a convaincu.

L’agence était séduite par notre approche et nous a beaucoup poussés il me semble. Le client, quant à lui, nous a reçus avant de nous confirmer le film. Il a visionné l’ensemble de l’historique de leurs films online et contre toute attente c’est leur éclectisme et leur vision à chaque fois très personnelle qui l’ont séduit. Ils ont été choisis pour les raisons qui d’habitude effraient les annonceurs français : un point de vue fort.

– Est-ce que le script était déjà bien défini par l’agence ou a-t-il été retravaillé ensuite avec les réalisateurs ?

Le script était relativement défini avec des thèmes sur lesquels Fleur et Manu ont développé la direction artistique, imaginé des personnages. L’idée et le cadre étaient précis.

– Comment Fleur & Manu ont-ils appréhendé ce projet ambitieux ? À part avec joie certainement… Qu’est ce qui était difficile ou nouveau ou même simple pour eux par rapport aux clips ou aux quelques pubs qu’ils avaient déjà réalisées ?

Avec fougue et enthousiasme alors qu’ils tournaient en parallèle 2 clips et un trailer de long-métrage. Ils sont précis, talentueux, sympathiques, le travail se passe dans la joie et la bonne humeur. Le rêve.

Le film s’est fait au pitch. Après on savait ce qu’il fallait mettre en place précisément et c’est ce qui nous a permis de sortir le film en un temps record. On s’est très vite accordé avec agence et client sur les ingrédients et après c’était notre boulot de le rendre possible. C’était un film très technique mais Fleur & Manu gardent de la fraîcheur dans la mise en scène, ils ne s’empêchent rien, n’ont pas de carcan théorique. Ils cherchent et sont dans le détail. Ils fonctionnent toujours comme ça.

Erinn Lotthé Guillon en casting de lions

– Pourquoi avoir voulu tourner en prises réelles les montgolfières ? Les avantages et les difficultés d’un tel tournage ?

L’idée de créer un ensemble élégant et réaliste nous imposait le choix d’un tournage en extérieur. La lumière devait être juste, condition sine qua non à une parfaite intégration de la 3D et de nombreux éléments composites. MPC nous a accompagnés sur le projet. Nous avons tourné les nacelles en Argentine mais finalement très peu de ballons, ils ont servi de référence à MPC pour la 3D.

Fleur & Manu succèdent dans la mythologie publicitaire de Perrier à Tarsem, Jean-Paul Goude, Ridley Scott… C’est une consécration dans l’univers publicitaire, jusqu’ici plus réticent à exploiter leur talent. Est-ce que le clip c’est fini et qu’est-ce qu’ils espèrent faire comme pub après une telle visibilité ?

Ils ne vont surtout pas arrêter le clip ! Ils continuent à tout mener de front, le long-métrage, la pub, le surf, la cuisine. Pas de choix. Ils veulent tout et ils ne se laissent pas étiqueter. Ils sont libres et c’est là leur fraîcheur !

 

Production
réalisateur Fleur & Manu
directeur de la photographie Nicolas Loir
production Les Télécréateurs
producteur Erinn Lotthé Guillon
Agence
agence Ogilvy Paris
directeur de création Baptiste Clinet
directeur de création Paul Kreitmann
copywriter Olivier Le Lostec
directeur artistique Clara Noguier
head tv prod Laure Bayle
tv prod Aurélie Appert
Client
client Perrier
Post-production
étalonneur Mathieu Toulet
post-production Home Digital Pictures
post-producteur Vfx Quentin Martin
superviseur Vfx Franck Lambertz
vfx Mikros MPC Advertising