Campagne Intermarché conçue par Romance

Dispositif TV, web

Première diffusion 29 novembre 2020

Intermarché révèle sa campagne de communication de fin d’année imaginée par Romance. Dans un contexte de crise sanitaire exceptionnelle, l’enseigne s’éloigne des codes des films de Noël, pour mettre à l’honneur les soignants en première ligne depuis le premier confinement et rappeler que Noël est le meilleur moment pour les remercier. Réalisé par Katia Lewkowicz (Grand Bazar), le film « Jusqu’à mon dernier souffle » du nom de la chanson qui l’accompagne, croise les points de vue d’un infirmier à l’hôpital qui s’occupe d’un patient et celui de l’épouse et de son fils adolescent dans l’attente de sa guérison. Entre documentaire et cinéma, le film de 3 minutes capte des moments de vie des personnages qui se répondent à l’image dans une palette d’émotions où se relaient inquiétude, espoir, tendresse et enfin joie et gratitude. Évitant toute allusion au COVID et dramatisation, le film rend hommage aux soignants avec justesse et retenue, jusqu’à l’enseigne qui s’y fait discrète, en faisant écho à la solidarité et la générosité des Français durant le confinement. « Cette fois nous avions à cœur de faire un film à la hauteur de l’année exceptionnelle que nous avons vécue, marquée par l’engagement et les sacrifices des soignants. C’est cet ancrage dans l’époque et son actualité qui construit le lien entre Intermarché et les Français. » souligne Alexandre Hervé, directeur de la création.

Film de Noël et nouvel opus Intermarché, un double challenge à tenir pour l’équipe créative de Romance qui a fait de cette saga un rendez-vous incontournable, et de surcroît dans un contexte particulier :

« Le brief du film de Noël , nous raconte Philippe Pinel, c’est un peu la récré pour tous les créatifs : tout un univers qui s’ouvre à nous, visuel comme musical, une période de « bons sentiments » aussi qui se prête bien au territoire de marque que Romance a créé pour Intermarché depuis « l’Amour l’Amour ». On s’était d’ailleurs prêté à l’exercice, pas trop mal je crois, avec « J’ai tant rêvé ».
Mais tout ce qu’on écrivait en ce sens avec Alexandre (Hervé), même si c’était en période de déconfinement, nous semblait manquer d’à-propos. Intermarché, dans ses pubs comme dans la réalité, a toujours été au cœur de la vie des Français. C’était plus que jamais le cas dans une période où ils ont fait partie des rares commerces ouverts. Alors écrire une publicité de Noël « traditionnelle » pour conclure une année qui ne l’a pas été du tout nous semblait manquer de sincérité. On s’est donc dit que cette année, il y avait peut-être plus grand que Noël à célébrer : tous ceux qui ont pris soin les uns des autres pendant cette période difficile. Et évidemment les soignants. »

Philippe Pinel poursuit: « Effectivement, la conception de chaque nouvel opus de la saga est un challenge. Parce que nous avons la chance, mais aussi la pression, d’être attendus. Notre enjeu est de toujours nous renouveler pour ne pas lasser, d’autant que beaucoup de marques françaises ont décidé d’adopter aussi le registre du format long et émotionnel ces derniers temps. Nous essayons toujours de poser des nouveaux jalons qui seront les bases de la suite de la saga et nous permettront de faire évoluer nos propres codes : la musique de ce nouvel opus, Jusqu’à mon dernier souffle de Terrenoire, est par exemple loin des standards de la chanson française que nous avions pris l’habitude d’utiliser parce qu’il nous semblait important de plonger le spectateur dans une ambiance plus contemporaine et retenue. De même, la place accordée à la marque est considérablement réduite par rapport aux opus précédents, parce qu’il nous semblait nécessaire de se mettre en retrait pour laisser toute la place à ceux qu’on souhaitait remercier. Faire évoluer ces codes qui ont pourtant fait leurs preuves dans les opus précédents, c’est évidemment sortir de notre zone de confort mais nous avons la chance d’avoir bâti une réelle relation de confiance avec les équipes d’Intermarché pour qu’elles aient le courage de prendre ce risque avec nous. »

Une relation de confiance construite aussi avec la même équipe depuis le début de la saga, la réalisatrice Katia Lewkowicz aux commandes de ce dernier opus : «Cette saga Intermarché est effectivement une vraie histoire d’équipe, confirme Philippe Pinel. Après 6 films, on pourrait même parler d’histoire de famille. A l’agence bien sûr, mais aussi à la fabrication. « L’amour l’amour », « J’ai tant rêvé », « C’est magnifique », « Je désire être avec vous », et désormais « Jusqu’à mon dernier souffle » ont tous été réalisés par Katia Lewkowicz, produits par Juliette Desmarescaux, et (quasiment) toujours orchestrés par les mêmes chefs de poste talentueux dont Laurent Tangy à la photo, Clem Price Thomas  à la déco, Sonia Philouze au stylisme, Thierry Hoss au montage, Alexandre Rabia à la synchro…
Au-delà du bonheur de se retrouver pour chaque opus, la relation de confiance qui s’est créée au fil des années rend tout simplement possible la fabrication d’un film comme celui-ci. Parce que c’était un vrai défi. Organiser un tournage ces temps-ci n’est déjà pas simple, je vous laisse imaginer ce qu’il en est quand on doit trouver un hôpital pour le tourner. Les changements de règles sanitaires nous ont valu bien des péripéties comme la perte d’un décor à minuit pour le lendemain ; je n’aurais pas aimé vivre ça sans une équipe qui se connaît si bien et qui de fait, parvient à s’adapter en deux temps, trois mouvements, quatre fous rires. »

Production
réalisateur Katia Lewkowicz
directeur de la photographie Laurent Tangy
production Grand Bazar
producteur Juliette Desmarescaux
Agence
agence Romance
directeur de la création Alexandre Hervé
copywriter Philippe Pinel
copywriter Alexandre Hervé
directeur artistique Julien Rézette
tv prod Emilie Talpaert
Client
client Intermarché
Technique
directeur de production Léa Villain-Barachet
coordination de production film Manon Guay
production de service Falca
1er assistant réalisateur Hugo Merival
styliste Sonia Philouze
chef décorateur Clément Price-Thomas
Post-production
monteur Thierry Hoss
post-production La Maison
post-production Mikros MPC Advertising
supervision musicale Alexandre Rabia
musique Terrenoire – Jusqu’à mon dernier souffle
production son Schmooze