decathlon-hiver-1

Campagne Décathlon conçue par BETC

Dispositif TV, web, réseaux sociaux

Première diffusion 4 janvier

 

Forte de son engagement pour rendre le sport accessible à tous en proposant des équipements sportifs de qualité aux prix les plus bas, Décathlon change de stratégie en arrêtant les soldes en 2017 et en réduisant ses prix tout au long de l’année sur les produits phares de la marque, soit une baisse de prix sur plus de 50 articles.

Une obsession d’offrir des prix serrés aux clients sportifs qui guide toutes les équipes créatives et techniques impliquées tout au long du process révélé avec virtuosité dans le film réalisé par AB/CD/CD.

Dans un alignement graphique de modules installés dans un hangar, le film enchaîne les séquences pour retranscrire l’effervescence créative des concepteurs, chercheurs et designers puis les essais du prototype sur le terrain enfin la dernière touche ingénieuse pour réduire encore le coût avant de révéler le produit fini, le sac à dos Arpenaz 10 à 2,99 € garanti 10 ans. Une prouesse technique pour un produit phare, de même en ce qui concerne la réalisation de ce film, loin de l’univers comédie habituel de Décathlon, et placé sous le signe des « premières fois  » : premier projet pour Nicolas Lautier depuis son arrivée chez BETC et première collaboration entre AB/CD/CD et La Pac qu’ils ont rejoint en novembre.

Les réalisateurs Clément et Camille de AB/CD/CD nous en disent plus sur le tournage de ce film à la fois conceptuel et réaliste qui illustre avec fluidité, inventivité et esthétisme le travail des équipes au sein des laboratoires de recherche et de développement de Décathlon et qui porte la touche inimitable et reconnaissable du duo français :

« Dans un hangar vide, on a installé bout à bout une série de modules. Construits par Alain Delgrange, on les a filmés plus ou moins 1 à 1 et St Louis les a raccordés de manière la plus invisible possible en post prod. Il y a 8 plans au total et pas de fond vert au final.

À part les moments les plus macro qui sont de la pure 3D, le reste est tourné. C’est uniquement parce qu’il n’y avait pas de bras assez long pour couvrir la totalité du trajet qu’on a dû le saucissonner pour ensuite recoller les morceaux.
C’était nécessaire de faire le maximum «in camera »… L’écueil numéro 1 de ce genre d’approche c’est la rigidité technique. Il faut absolument que la technique devienne annexe très vite dans le process pour que le jeu des comédiens, la direction artistique des décors, les textures, lumières, accidents, bref ce qui fait le corps de ce qu’on raconte prenne le dessus de manière organique.
Du coup on a fonctionné avec une animatique en amont qui nous a permis de définir les timings et distances nécessaires pour chaque élément qui doit servir notre histoire. L’équipe de BETC a été excellente. C’est un process dans lequel ils étaient super à l’aise et ont même parfois adapté leur travail au notre en ajustant la VO par rapport à l’image… pour profiter d’éléments qui sont apparus plus intéressants que prévus par exemple. C’était un formidable projet pour débuter notre collaboration avec La Pac. « 

Cerise sur le gâteau, Décathlon propose un making of sur son site à découvrir ici.

 

 

decathlon-hiver-1 decathlon-hiver-2

decathlon-hiver-3 decathlon-hiver-4

 

Production
réalisateur AB/CD/CD
directeur de la photographie Rob Witt
production LA PAC
producteur executif Jean-Gabriel Saint-Paul
Agence
agence BETC
directeur de création Nicolas Lautier
copywriter Adrian Skenderovic
directeur artistique Sophian Bouadjera
tv prod Caroline Bouillet
Client
client Décathlon
Technique
directeur de production Hugo Merival
production de service The Magic
chef décorateur Alain Delgrange
Post-production
post-producteur Elsa Szylowicz