Campagne Café Grand’mère (Groupe JDE) conçue par CLM BBDO

Dispositif TV, web, affichage digital, VOL, outdoor

Première diffusion 22 juin 2018

 

Café Grand’mere reprend la parole en télévision après sept ans d’absence avec une communication signée CLM/ BBDO retenue après compétition. Marque historique dans le cœur des Français depuis 1954, Café Grand’mere a su innover pour accompagner l’évolution des goûts et des usages. La campagne globale, tout en s’appuyant sur l’ADN de la marque -authenticité, bienveillance et réconfort- rend compte de cette modernisation à travers un film « La séparation » réalisé par Dr Bowman (Players Paris). Sous l’armure d’Olivia, il y a un cœur brisé. La jeune fille en larmes vient se consoler auprès de sa grand-mère de son chagrin d’amour trouvant écoute et réconfort autour d’une tasse de son « bon café ». Par son style moderne dans l’air du temps, le film émotionnel et esthétique à la fois met l’accent avec subtilité et réalisme sur la relation actuelle qui existe entre les générations, rendant hommage à toutes les grand-mères toujours là quand on en a besoin. C’est le premier film publicitaire français réalisé par Dr Bowman, un duo de jeunes (26 ans) réalisateurs Belgo-Hollandais, qui vient de rejoindre Players Paris. Un coup de jeune(s)réussi pour la marque avec ce projet dont nous parlent avec le même plaisir Julien Sanson Head of Production et le producteur Pierre Jaspard :

«  Ce film était un vrai challenge pour BBDO et le repositionnement de la marque Grand’mère, raconte Julien Samson. L’enveloppe budgétaire nécessitait d’être « agile » comme on dit dans le métier !
La bande démo des Dr Bowman nous est apparue hyper juste pour ce projet. Leur traitement s’est clairement démarqué de la compétition et nous avons pris beaucoup de plaisir à nous challenger tout au long de la préproduction avec les équipes créatives et les réalisateurs.
La richesse de leur narration associée à l’originalité des idées du team créatif Joseph Rozier et Théophile Robaglia (récemment awardé par 2 Lions à Cannes pour Care – silver – et Pédigree – bronze -) nous a même permis de convaincre le client de s’engager sur une version longue qui n’était pas prévue dans le plan média au début de l’aventure. Le soutien de Pierre Jaspard chez Players Paris a aussi été déterminant dans ce projet car il a contribué à mettre ses réalisateurs dans les meilleures conditions et je suis fier d’être à l’origine de leur premier film pour le marché français. Talents à suivre ! ».
« Quand Julien Sanson nous a envoyé ce board, on a tout de suite pensé au duo Dr Bowman, qu’on venait à peine de signer, poursuit Pierre Jaspard. C’était clairement un film « d’atmosphère », qui pouvait partir dans beaucoup de directions différentes, et qui allait nécessiter une vision narrative et créative forte pour être réussi.
BBDO a tout de suite adhéré à leur univers, et comme dit Julien, le ping pong créatif a été intense et constructif tout au long du process. Joseph et Théophile ont parfaitement su laisser le champ libre aux réalisateurs, qui sont restés eux-même très attentifs aux attentes des créatifs et à la vision qu’ils avaient initialement du film. Nous avons vraiment travaillé main dans la main, avec Julien, pour que les contraintes de production et les process de décision viennent le moins possible mettre en danger la connexion créative qui avait lieu. C’était un vrai travail d’équipe, cohérent, dont le but était de tirer le film vers le haut, et on est fiers du résultat. »

 

 

 

Production
réalisateur Dr Bowman
directeur de la photographie Dr Bowman
production Players Paris
producteur Pierre Jaspard
Agence
agence CLM - BBDO
directeur de la création Matthieu Elkaim
copywriter Joseph Rozier
directeur artistique Theophile Robaglia
head of production Julien Sanson
post-production agence Martine Ferey
post-production agence Laurianne Fréguin
Client
client Café Grand’mère
Technique
directeur de production Maxime Brun
styliste Lionel Allouche
Post-production
monteur Eric Jacquemin
étalonneur Murielle Archambaud
post-production Firm
post-producteur Sebastián M. Eyherabide
production son Schmooze