balsamik_2016_0.jpg

Campagne Balsamik conçue par Altmann + Pacreau

Dispositif TV, web

Première diffusion 6 janvier 2016

 

Avec sa nouvelle agence retenue après compétition Altmann + Pacreau, Balsamik, la marque qui s’adapte à toutes les morphologies, célèbre en 2016 toutes les femmes qui ne rentrent pas dans les standards de la beauté à travers une comédie au style et au ton efficaces réalisée par Audrey Dana.

Présentant une galerie de portraits de femmes hors-normes dans des situations en décalage avec la voix off, le film avec humour et complicité montre tous les avantages à ne pas être une femme  » parfaite « .

 

Une nouvelle posture de marque orchestrée par Olivier Altmann, cofondateur et partie créative de « la petite agence qui monte » qui répond à notre curiosité sur cette campagne :

 

PSM :

– Ce nouveau budget pour A + P a été officialisé début novembre. Le nouveau film sera à l’antenne à partir de demain. Est-ce que vous aviez « prévendu » le film tel qu’il est lors de la compétition ? Et comment s’est construite l’idée du film ?

 

O.A :

– C’est peu ou prou le film que nous avons présenté en compétition et qui nous a permis entre autre de gagner ce client. Pour tout vous dire, dans une réunion d’échanges, la cliente a parlé de  » femme standard  » et ça a fait  » tilt  » dans ma tête de créatif. Je me suis dit qu’il fallait faire une ode aux femmes, à toutes les femmes qui n’ont pas la silhouette filiforme imposée par les standards de la mode. Mais pour éviter un côté trop militant et sérieux, nous avons opté pour l’humour en montrant finalement tous les avantages qu’on peut avoir quand on n’a justement pas la taille mannequin.

 

PSM :

– Auparavant la marque jouait sur l’humour en montrant des femmes affranchies bien dans leur peau. À présent la marque insiste sur la réalité des corps des femmes qu’elle habille et qui sont (assez) loin des canons de beauté fixés. Avec un humour différent dirigé contre les diktats de la mode. À quoi est due cette évolution ?

 

O.A :

– La demande était clairement de construire davantage une marque avec une promesse claire et moderne, là où pour l’instant, il y avait plutôt des films sur des  » produits  » dans un esprit bande de copines complices.

Nous avons trouvé que la proposition  » morphologique  » des vêtements Balsamik ne ressortait peut-être pas assez et ne parlait pas assez à toutes les femmes (pas seulement les rondes). Il était donc très important de mettre le focus sur les différentes silhouettes en s’appuyant sur les mensurations. Le principe du décalage entre la voix off et les images, favorisant un regard humoristique et complice.

 

PSM :

– Une fois le board établi comment s’est faite la sélection de réalisateurs possibles ? Comment le choix d’Audrey Dana s’est-il imposé, est-ce que son long-métrage  » Sous les jupes des filles » a fait pencher la balance ou bien son film pour Provost ?

 

O.A :

– On cherchait déjà plutôt une femme réalisatrice pour nous aider à bien cadrer chaque situation avec le plus de justesse possible. Il y avait de belles propositions avec notamment Emma Luchini qui avait un enthousiasme incroyable et le bon esprit pour faire ce film, mais certaines options de productions étaient différentes et le timing était très serré, donc il a fallu faire des choix.

Au final, Audrey Dana s’est imposée naturellement car non seulement elle était ultra-motivée par le propos, mais elle apportait chaque fois les meilleures idées, drôles mais toujours justes.

Audrey a vraiment été formidable du début à la fin. Impliquée, se posant les bonnes questions, dirigeant parfaitement les actrices, et avec en plus de la bonne humeur ce qui ne gâche rien.

 

PSM :

– Quel est votre sentiment sur cette première collaboration avec Balsamik ?

 

O.A :

– Nous sommes plus que ravis de cette première collaboration avec Balsamik. Ce sont des clients qui travaillent en équipe et cela se sent dans la façon de collaborer avec leur agence de publicité. J’espère que le film plaira maintenant à  » toutes  » les femmes.

 

 

Production
réalisateur Audrey Dana
directeur de la photographie Christophe Offenstein
production Pixies Films
producteur Rémy Badan
producteur Guillaume Denecker
Agence
agence Altmann + Pacreau
chief creative director Olivier Altmann
tv prod Jessica Piergiovanni
Client
client Balsamik
Technique
directeur de production Kalthoum Laporte
assistant(e) de production Valérie Perrier
production de service Moonlighting
casting Patrick Metzle
styliste Mélanie Perego
Post-production
monteur Mael Lenoir
étalonneur Murielle Archambaud
post-production Back Up
post-producteur Laurent Doumas
soundtrack TheMixMen
producteur son Lisa Chaumont
producteur son Claire Paillot