Première diffusion 23 décembre 2015

 

 

 

Campagne AIVI conçue par Publicis

 

 

Tabou ultime dans notre société car il touche au cercle familial, l’inceste, absent des lois depuis la révolution française, est défini seulement depuis novembre dernier comme une surqualification du viol et de l’agression sexuelle. Un petit pas au point de vue pénal à la suite d’un combat de 15 ans mené par l’AIVI, l’association internationale des victimes de l’inceste.

 

Pour mobiliser les citoyens dans sa lutte contre l’inceste qui touche 4 millions de victimes, et libérer la parole, l’AIVI lance sa première campagne télévisée à quelques jours de Noël avec un film réalisé par Laurence Dunmore.

Alors que sa famille prépare le réveillon de Noël pour accueillir les autres membres de la famille, un petit garçon ne participe pas aux préparatifs manifestant au contraire impatiences et rejets de cette ambiance joyeuse, jusqu’à se figer angoissé à l’arrivée des invités.

Une attitude expliquée par la brute réalité des chiffres insoutenables qui s’incrustent sur l’image du petit garçon se cachant dans un placard : 75 % des violences sexuelles sur enfants se passent dans le cadre familial.

Un film glaçant qui dénonce le cocon familial, lieu du crime.

 

 

Production
réalisateur Laurence Dunmore
directeur de la photographie Lance Gewer
production Gang Films
producteur Frederic Mialaud
Agence
agence Publicis
directeur de la création Marcelo Vergara
copywriter Mathieu Degryse
directeur artistique Yves-Eric Deboey
tv production Prodigious
tv prod Patrick Pauwels
tv prod Aurélie Fournet
Client
client AIVI
Technique
directeur de production Jean-Marc Tostivint
Post-production
monteur Thierry Hoss
post-production Prodigious
production son Prodigious